Formé en France, résidant maintenant à Montréal, Hubert Ayaud est fortement attaché à la vérité et à la beauté de la réalité, à la fois en tant que photographe et vidéographe.

Il a été nominé pour deux Jutra.

Ses photos ont été publiées dans Geo, The Guardian, Le Monde ...

Il travaille en français, anglais et espagnol.

Tous les jours des milliers de types d’Amérique Centrale vont chercher en toute légalité aux États-Unis des voitures accidentées considérées comme « pertes totales » par les assurances et les conduisent attachées les unes aux autres, à travers le Mexique, pour leur donner un deuxième souffle chez eux au Guatemala, au Nicaragua, au Salvador ou au Honduras. 

 

En termes administratifs ils sont appelés transmigrants. En religion, la transmigration de l'âme signifie le transfert d'énergie en une nouvelle forme après la mort.

 

« On nettoie ce pays. On achète vos poubelles et on leur donne une deuxième vie », m’a dit un jour l’un d’eux. 

 

Ces hommes (et ces quelques femmes) ont en effet développé une économie parallèle basée sur notre surconsommation. Toujours en transition, jamais complètement dans un seul pays, mais dans trois à la fois,  et traversant ces endroits du monde où l'on rêve de tracer à tout jamais des lignes entre un « eux » et un « nous », ce business de la débrouille et du recyclage propose d'ouvrir un angle plus large sur les réalités migratoires et de décloisonner pour un instant le concept de frontière et d'appartenance.

Freelens c/ Scam 5 avenue Vélasquez - 75008 Paris / associationfreelens@gmail.com

Conception du site ©Freelens

Mentions légales